Et si on donnait aux flocons des ailes?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Où la chaleur appelait à bras grands ouverts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Prune Demorh
"Grabnd" chef
avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Lun 9 Juil - 17:15

Précédent

Les lumières de la ville apparaissaient par delà le sentier enneigé. La route était dégagée pour laisser passer des véhicules, et les passants se contentaient de marcher dans les pas des anciens marcheurs. C'est comme ça que Prune, accompagné de ses demoiselles, entra dans Balder, où rien que voir la lumière des lampadaires suffisaient à le réchauffer. Il souffla un coup, se frottant les bras.
- Aaaah, enfin une lueur de vie dans ce bas monde!
Regard vers les filles.
- ... Ou presque. Bon, t'habites où, toi là... Siiin... "Snika"?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revesblancs.forumetoile.com
Naärie

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Lun 9 Juil - 18:25

Naärie, toujours à distance, les suivit. Ils s'approchaient de la vile ville... Croute alors. Comment faire pour passer inaperçu là-dedans ? Surtout que comme ça, elle ne ressemblait à rien. Enfin si, à un loup, justement. Et là était le problème. Alors Naärie essayait de se faufiler entre arbres et trottoirs, essayant tant bien que mal de se faire la plus discrète possible. Le... heu... Violet ? Pulpe ? Pruneau ? Prune ! était de marbre. Aucune expression, aucune parole. Shika ? Snika ? Sin'ka ! semblait toujours aussi pompette, et Reine ? Nan... Rayne toujours en train de se prendre les pieds dans quelque chose.
Et tous unanimement semblaient l'avoir oublié, protégés par les murs de la vile ville. Tant et si bien que NaÄrie se repprochait d'eux à chaque fois un peu plus. Et ce, jusqu'à chez Sin'ka. Naärie n'était plus qu'à une dizaine de mètre derrière le petit groupe quand ils arrivèrent...
*OUAIS !! Enfin un peu de chaleur !*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lilidraw.canalblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Mar 10 Juil - 10:22

Cela faisait longtemps que Rayne n'avait plus vu aucune trace de civilisation, elle s'émerveilla à la vue des lampadaires et des trottoirs. Elle s'approcha d'un panneau et fit tomber la neige qui recouvrait ce qui était écrit dessus.
"- Ooh, alors cette ville s'appelle Balder. Ca m'a quand même l'air d'un coin bien paumé, les habitants sont en hibernation ou est-ce que notre présence les effraie?"

Rayne remarqua cependant à travers les fenêtres des habitations quelques personnes emmitouflées dans des couvertures sur un canapé, en train de siroter une boisson chaude sous la lumière chaleureuse de leur salon. Un frisson parcourut la jeune fille.
"- J'espère que ta maison n'est plus très loin, Sin'ka?"

Elle suivit le mouvement en gardant un oeil envieux sur les fenêtres éclairées. Lorsqu'il lui sembla qu'ils étaient arrivés à destination, elle se retourna pour observer l'environnement et son regard se posa sur le loup. Il avait l'air calme. Les avait-il suivi depuis le début? Rayne tira la manche de Sin'ka:
"- Hé, Petit Chaperon Rouge... Le loup t'a suivie jusque chez ta mère-grand.
Revenir en haut Aller en bas
Sin'ka

avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Mar 10 Juil - 11:55

La neige commença à tomber doucement avant qu'un léger vent froid ne se lève.
- Sin'ka! C'est pas compliqué pourtant. "Machin"!

C'était sur le ton de la plaisanterie mais il fallait bien avouer que Sin'ka était tout de même une sale môme. Rayne commença à faire part de ses impressions, à peine arrivée à Balder. Sin'ka ne jugea pas très utile de répondre à sa question, les habitants étaient en effet très visiblement au chaud chez eux.
- Bah pourquoi sortir par un temps pareil?

Plusieurs habitations passées, ils arrivèrent à ce qui semblait être le centre-ville, avec boutiques de vêtements, coiffeurs, agences immobilières... L'adolescente aux cheveux bleus bifurqua soudain dans une petite ruelle un peu sombre, à l'abri de la neige. Les boutiques qui s'y trouvaient semblaient plus... Artisanales..? Ils passèrent devant un magasin de figurines féeriques, une maroquinerie, et enfin une boutique qui contenait visiblement de quoi contenter les amateurs de couture. La jeune fille s'arrêta devant.
- C'est là.

La blondinette lui fit remarquer la présence du loup, ce qui la fit sursauter avant de regarder le loup d'un air mi-effrayé, mi-perplexe.
- Merde alors... Qu'est-ce que tu nous veux toi?

Bien sûr le loup n'allait pas lui répondre.
- On rentre.

Elle ouvrit la porte, faisant tinter une vieille clochette qui annonçait la venue des clients. Les murs étaient recouverts de boiserie, comme s'ils étaient dans un chalet, et la pièce était pleine de grandes étagères sur lesquelles trônaient des boîtes métalliques et des bobines de fils énormes à minuscules... Il y avait aussi des rouleaux de tissus énormes, des rubans... Derrière le comptoir, une petite vieille toute maigre aux cheveux courts et bouclés que le temps avait blanchi. Elle portait des lunettes qui agrandissaient ses tous petits yeux... Ses vêtements étaient tricotés, excepté le pantalon et les chaussures. En fait c'était elle qui s'était confectionné ses propres vêtements.
La petite dame poussa un cri d'exclamation et se hâta d'aller voir sa petite fille qui semblait très heureuse de retrouver sa mère-grand.

-STOP-

Pour mieux comprendre ce qui se passe dans la tête de notre chère Sin'ka, nous allons procéder à une petite analepse en sépia pour le côté authentique:
"- Tu peux venir aussi, mémé aime bien quand il y a du monde.

Elle lança un petit rire léger en pensant à sa grand-mère. Vu de dehors c'était plutôt adorable, mais en réalité, elle imaginait la tête qu'elle tirerait en la voyant rentrer. Elle anticipait même la tirade: "Mon poussin mais qu'as-tu fais?! Olàlàlàlà je vais vraiment finir par faire un infractus avec toi!" Oui oui, infractus."


Fin de l'analepse, pardon pour le dérangement.

- Ooh tu as ramené du monde! Mais... Mon poussin mais qu'as-tu fais?! Olàlàlàlà je vais vraiment finir par faire un infractus avec toi!

"Bingo!" se dit intérieurement Sin'ka.
- Rooh c'est vraiment pas possible ça! C'est la faute de ta mère! Et de cet abruti de grand-père aussi! Enfin! Mont d'yeux mais vous êtes trempés! Venez vite!

Tandis que la vieille dame les menaient derrière la boutique, autrement dit le salon -qui cela dit en passant était chaleureux mais plutôt bordélique-, le loup se retrouva devant la porte... Fermée. Sin'ka livra ses compagnons à sa grand-mère pour se prendre de quoi calmer sa gueule de bois et se laver.
Dans le salon, le grand-père -appelons le Vlad-, un homme robuste et barbu habillé d'un chemisier à carreaux était déjà assis dans SON fauteuil. La grand-mère -appelons la Lioubov- leur proposa un chocolat chaud tandis que Vlad soutenait la cause du vin chaud.

Chose à laquelle personne n'avait pensé, il suffisait qu'un client rentre pour que le loup puisse rentrer aussi... Et c'est ce qui se passa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theauvinaigre.blogspot.com
Prune Demorh
"Grabnd" chef
avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Mar 10 Juil - 12:41

Prune observait les lampadaires depuis leur entrée dans la ville. Son air était resté neutre tout du long du trajet, il ne semblait pas même perdu dans ses pensées. De temps à autres, il regardait les rares passant, sans écouter les conversations de ses camarades. Même si la civilisation était présente, il n'avait pas l'impression que la vie était là. A cette pensée, il poussa un long soupir et regarda ses camarades, enfin. Son expression semblait adoucit... durant une fraction de seconde
Puis d'un seul coup il se tapa la nuque en grommelant. Comme s'il avait senti qu'il avait attiré les regards, il s'expliqua:
- C'est pas vrai, on trouve des moustiques même ici!
... Bien sûr, Prune... bien sûr...

Une fois les doutes sur la folie du garçon passé, tous bifurquèrent dans la rue artisanale. Prune s'arrêta devant une vitrine du magasin de vêtements, hypnotisé. Bouche bée, il tira sur l'une de ses mèches de cheveux châtain glacé, puis il toucha du bout de ses doigts le tissus passant sur son buste. Le commerçant, un italien, sorti de la boutique. Tout en se frottant les mains, il alla voir Prune.
- Môôôônnnsieeuur, jé vouua qué mis procdouits voouu iinntéreess... Si voouus le souhéétééé, n'hésitez pâââs à les essèèèyeeerr à l'intérieeuuur...
Prune se tourna vers le vendeur, horrifié. Il l'agrippa par le col.
- Alors comme ça, déjà vous osez me draguer devant des demoiselles, mais en plus, vous voulez me déshabiller à l'intérieur afin de soi-disant tester vos produits?! Espèce de pédophile, mais vous vous êtes regardé?! Allez voir ailleurs si vous voulez draguer des jeunes garçons! Gros dégueulasse!
Il poussa l'italien qui le regardait sans comprendre ce qui venait de lui arriver et alla rejoindre les filles en vitesse, sans leur adresser un mot là dessus. De toute façon, elles avaient sans doute déjà tout vu.

Enfin ils arrivèrent devant la maison de Sin'ka, ou plutôt, la boutique de mère grand. Prune n'osa plus prononcer un mot. Il observait l'ancienne enseigne de la bâtisse.
"- Hé, Petit Chaperon Rouge... Le loup t'a suivie jusque chez ta mère-grand.
Le garçon tourna la tête, un peu surpris.
- Il nous a suivi jusque là?
- Merde alors... Qu'est-ce que tu nous veux toi?
- C'est pas le moment.

Ils entrèrent dans la maison. Prune jeta un coup d'oeil sur tout ce qui les entourait. Des beaux tissus, de quoi se faire des belles écharpes... et une hôtesse plutôt accueillante.
- Ooh tu as ramené du monde! Mais... Mon poussin mais qu'as-tu fais?! Olàlàlàlà je vais vraiment finir par faire un infractus avec toi!
Il eut un petit sourire narquois, et se dit qu'il fallait mieux pas révéler dans quelles conditions ils avaient rencontré Sin'ka. Il lança un regard vers Rayne, toujours amusé. Ensemble, ils se dirigèrent vers le salon. De loin, Prune salua le grand-père. Il arqua un sourcil.
Sin'ka parti se laver. Le garçon s'installa sur un canapé, et fit mine d'hésiter entre le chocolat ou le vin chaud. Il opta pour le vin, soutenant qu'il était un grand garçon.
Et tandis que la grand-mère demandait d'où ils venaient...
- Eh bien, je viens de très loin, je ne pense pas que vous connaissez...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revesblancs.forumetoile.com
Naärie

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Mar 10 Juil - 15:44

*SUPER !! Ils entrent ! Ils entrent j'vais pouvoir moi aussi rentr...*
Et Sin'ka ferma la porte. *Oh nonononononon !!! NE FERMES PAS NE FERMES PA... !!*
Trop tard.
Naärie essaya bien d'ouvrir la porte, comme elle savait si bien le faire avec ses pattes et les portes NORMALES. Seulement, cette porte n'était pas NORMALE. Et Naärie resta coincée dehors.

Elle y resta un moment, avant qu'un passant ne passe (ahah !) et la remarque, allongée sur le pallier.
Il s'approcha d'elle et lui caressa la tête en murmurant:
-Alors t'es enfermée dehors ? Mais qui sont ces horribles maîtres qui te laissent dehors par un froid pareil ? Allez, viens. J'te fais rentrer, et tu me montre qui est cet horrible maître !

En réalité, l'homme n'avait pas une once d'animosité en lui. Il voulait simplement acheter un truc dans la boutique.
L'homme entra donc, et Naärie par la même occasion.
-Excusez-moi, bonjouuuuur !! Oui, j'ai fait rentrer votre chien, il était si malheureux devant la porte. Il était puni ? Bon, en tout cas je suis là pour... blablabla...blablabla.

Naärie poussa un léger grognement. Non, elle n'était pas un chien. Merci bien.

Tous parurent surpris de voir le Loup rentrer. Loup qui se jeta sur son agresseur (Prune), se renversant par terre.
Grand cri d'horreur. Avant de se rentre compte que le loup en question ne bouffait pas l'homme, mais lui léchait le visage de tout son long.
Puis après ces interminables 30secondes, Naärie se tourna vers la table où Prune avait posé son verre. Elle mis ces deux pattes avant sur la table, et commença à... Boire dans le verre. sous les yeux abasourdit des humains. ayant bu la moitié du vin chaud, elle alla tranquillement s'installer au coin de la cheminé crépitante. Et oui, Naärie était fière de ses bêtises !

_________________
Avatar provisoir en attente d'un nouvel et bel avatar~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lilidraw.canalblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Mar 10 Juil - 16:08

Rayne entra timidement dans la maison sans s'occuper plus du loup et parcourut du regard les étalages de tissu. Apparemment ils se trouvaient chez une famille d'artisans. L'atmosphère lui plaisait et elle se détendit. Elle vit alors la grand mère de Sin'ka et trouva qu'elle ressemblait à sa petite-fille. Enfin, sans les rides.
"- Ooh tu as ramené du monde! Mais... Mon poussin mais qu'as-tu fais?! Olàlàlàlà je vais vraiment finir par faire un infractus avec toi!"

Rayne échangea un regard amusé avec Prune. Sa grand-mère était adorable. Elle voulut s'avancer vers elle pour la saluer poliment mais elle était à mi-chemin lorsqu'elle trébucha contre une dizaine de bobines de tissu qui était posée contre un meuble. Rayne s'aplatit sur le sol, encore. Mais qu'est-ce qu'il m'arrive? Je ne suis pas aussi maladroite d'habitude...! Rouge de honte, elle se releva, rangea le tissu et préféra rester immobile pour se présenter:
"- Erm... Bonjour, moi c'est Rayne. Pardon de faire irruption à l'improviste.

Sin'ka partit se laver et ils furent invités dans le salon. On lui proposa au choix: du chocolat chaud ou du vin chaud. Dilemme. Rayne avait vu les effets du vin sur Sin'ka, ce n'était pas beau à voir. De plus, elle ne tenait pas l'alcool et ne désirait pas se mettre à danser sur la table du salon. Mais le grand-père de Sin'ka défendait le vin avec tant d'ardeur, elle ne voulait pas le décevoir... Sa main se dirigea vers la tasse de vin chaud pour se reporter sur la tasse de chocolat, pour finalement choisir le vin. Elle le but d'une traite et commença à se sentir mal.
"- Dégueu...licieux... Je vous remercie, Vlad."

Un courant d'air parcourut la pièce et Rayne vit entrer le loup qui courut jusqu'à Prune qui se retrouva parterre, le visage trempé de bave. Ca y'est, elle avait déjà des hallucinations... MAIS NON! Il y avait bien un loup dans le salon! Elle vérifia que les grands-parents de Sin'ka n'avaient fait aucun infarctus et essaya de faire reculer le loup en le tirant vers elle:
"- Mais enfin lâche-le! C'est pour ton bien! Tu sais ce qu'on dit des pruneaux voyons! Il est tellement grognon qu'il te le fera payer en triple!"
Revenir en haut Aller en bas
Sin'ka

avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Jeu 12 Juil - 16:48

(Je réponds en speed désolée ^^' J'éditerai peut-être après)

Sin'ka sortit de la salle de bain habillée d'une jupe à volants noire, de collants rayés rouges, mauves et blancs, et d'un simple pull noir. Avec ses bottines en daim et ses loose socks noires, elle était tout bonnement mignonne à croquer.
- WAAAH PUTAIN UNE BONNE DOUCHE CHAUDE MAIS C'EST TROP LA JOIE!!!
- TA GUEULE!

L'adolescente se mit à ricaner. Lioubov qui s'était montrée jusqu'ici très intéressée à ses invités marmonna:
- La mère aussi élégante que la fille... Et vice et versa.

Sin'ka se calma soudain. Non à cause de la remarque de l'adorable Lioubov qui avait dû retourner au comptoir s'occuper du client, mais à cause du désordre qui s'était installé dans la pièce.
- P'tain j'en mets du temps à cuver c'est pas normal!

Le Loup était là, sur le tapis devant la cheminée, Rayne avait les mains pleines de poils blancs, Mach... Prune était à terre et trempé de bave. Et son verre de vin chaud à moitié vide.
- Vlaaad, tu me sers un vin chaud s'il te plaaît?
- Tout de suite!

Oui, elle appelle ses grands-parents par leurs prénoms et oui, après une cuite, il paraît que boire un coup... Enfin ça c'est Vlad qui le dit. Bref. Elle s'approcha prudemment du loup et se retourna vers les autres.
- Y a bien le loup là hein? C'est pas moi je veux dire..?

Voyant le regard hébété de ses compagnons et grands-parents, elle pris ça pour un oui. Elle s'approcha encore et finit par s'accroupir à côté de lui. Progressivement elle approcha la main... C'est vrai quoi il semblait pas si agressif que ça ce loup..!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theauvinaigre.blogspot.com
Prune Demorh
"Grabnd" chef
avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Jeu 12 Juil - 21:18

Prune participait à la conversation sans se douter de rien. Il posa son verre sur la table.

- Excusez-moi, bonjouuuuur !! Oui, j'ai fait rentrer votre chien, il était si malheureux devant la porte. Il était puni ? Bon, en tout cas je suis là pour... blablabla...blablabla.
Une mine très froide, figée, horrifiANTE, se tourna lentement vers la porte d'entrée. Et une voix d'outre-tombe s'éleva dans la pièce.
- Qu'eesst-ce quee vous venez de diiire...?
Pas le temps de réagir. Le loup lui tomba littéralement dessus. Des injures traversèrent toute la pièce.
- Bon sang mais c'est quoi cette bête?! Mais lâche-moi enfin, je suis pas...
"- Mais enfin lâche-le! C'est pour ton bien! Tu sais ce qu'on dit des pruneaux voyons! Il est tellement grognon qu'il te le fera payer en triple!"
- Quoi?!

La panique à bord. Il lâcha un bon "Rhaaaaaaah!!" lorsque le loup se releva. Prune s'assit et s'essuya le visage de ses mains, tout en regardant ce qu'allait faire le loup maintenant.
- Mais...?!
Il se releva
- Mais dégage, c'est mon verre!!
Le garçon leva la tête juste le temps de voir la bourrée qui revenait -ou plutôt on l'avait entendu- Enfin un peu d'aide! Il espérait.
- P'tain j'en mets du temps à cuver c'est pas normal!
- Non, tu cuves pas, c'est la réalité!! Fais sortir cette bête de là!
- Vlaaad, tu me sers un vin chaud s'il te plaaît?
- Tout de suite!
Prune la regarda avec des yeux ronds. Hébété, il se demanda s'il devait l'étrangler maintenant. Non, pas devant les grand-parents. Il sentit son crâne chauffer... Non, il n'avait plus froid du tout.
Le garçon retira même son manteau, se préparant à attraper l'animal par la manière forte. Il regarda Rayne et lui montra qu'il parlait bien à elle en la désignant du doigt.
- Rhaaayytoua! On va attraper l'animal par la taille et on va le remettre dehors! A trois on lui saute dessus! A la une...
- Y a bien le loup là hein? C'est pas moi je veux dire..?

Il se tapa le front. Il allait hurler quand d'un seul coup, il pensa que ça pouvait effrayer le loup, de plus qu'il n'agressait pas Sin'ka. Il resta là, neutre, à observer la scène en silence.
- ... à la deux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revesblancs.forumetoile.com
Naärie

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Ven 13 Juil - 7:53

La fille aux cheveux bleu éctait accroupie devant le loup, tendant sa main vers lui. Naärie ne savait pas vraiment comment réagir : d'habitude, les humains avaient peurs d'elle, et... Naärie fit un geste plutot brusque, en voulant se relever, qui tira un cri général quand Sin'ka tomba enarrière.

*Aïe ! Boulette ! !dja que Pruneau veut me virer, alors si en plus j'fais mal aux gens...*

Naärie alla alors contre Sin'ka, et "l'aida" à se relever. Puis elle se frotta contre elle, à la manière d'un chat. (les ronronnements en moins) Elle ne savait pas trop quoi faire d'autre pour montrer qu'elle voulait juste rester dormir au chaud.
*Et siiiiiiiiiiiiii... Nan. ils ont dja assez peur comme ça, ils sont tous hyper attentifs à mes mouvements... On va pas leur faire peur tout de suite, hein ? *
Alors Naärie retourna prêt du feu, donnant au passage un coup de queue à prune pour se venger. Il ne comprendrait peut-être pas, mais elle s'était vengé~

- ... à la deux...
Malheureusement, il continuait à compter... Mais comment faire pour qu'il comprenne qu'elle ne lui voulait pas de mal !

Et à coté de ça, les grands-parents s'afféraient du coté du client, devenu plutot encombrant. Ils semblaient essayer d'aller le plus vite possible afin d'aider les enfants, maiiis... enfin voila.
Et Rayne ne bougeait plus, comme si... Elle était pétrifiée.
*Mais pourquoi ont-ils tous peur ? Je comprends vraiment pas... Si j'avais voulu les bouffer, je l'aurais fait depuis longtem... hips !*
Alala... Le vin chaud de Prune commençait à avoir ses effets...
Naärie hoqueta (vraiment!), ce qui fit rire Sin'ka.

_________________
Avatar provisoir en attente d'un nouvel et bel avatar~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lilidraw.canalblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Ven 13 Juil - 14:34

Rayne lâcha le loup puis qu'il ne semblait pas vouloir faire du mal à Prune. Elle le regarda saliver sur le jeune homme d'un air perplexe:
"- Hé bien, c'est un chien de compagnie ou un loup?

Sin'ka les avait rejoints et semblait déjà plus fraîche que lorsqu'elles s'étaient rencontrées. Aussi Rayne fit la grimace lorsqu'elle demanda à son grand-père de lui servir à nouveau de l'alcool. Prune comptait, mais y avait-il encore une raison de mettre le loup à la porte? Elle craignait de l'énerver et de le rendre agressif. Mais Prune aussi pourrait se montrer agressif si elle n'obéissait pas.
"- A la trouaaaaas!

Rayne créa un compromis en se jetant sur le loup, non pas violemment, mais plutôt affectueusement. Zut, voilà qu'elle faisait des câlins aux bêtes sauvages.
Revenir en haut Aller en bas
Sin'ka

avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Lun 23 Juil - 6:42

Finalement la peur de Sin'ka s'était envolée très vite. Elle voyait en ce loup une sorte de gros toutou affectueux mais en plus classe. Normal, c'est un loup. Le voyant hoqueter suite à l'absorption de vin chaud, elle éclata de rire.
- Eh ben! Il t'en faut peu! Ha ha ha! Toi j't'adore!

Finalement c'est sous le regard incompréhensif des Yankovsky seniors et effaré de Prune que la louve reçoit une avalanche de câlins de la part de la bleue et de la blonde, l'une lui faisant des grattouilles et l'autre la prenant dans ses bras comme une peluche. Vlad toussota pour rappeler à Sin'ka que son vin allait refroidir et Lioubov lui donna un coup de phalanges dans les côtes pour lui signifier que franchement, donner de l'alcool comme ça à une petite fille, c'était irresponsable. L'adolescente laissa la louve à contre-cœur... ou pas d'ailleurs, pour récupérer son verre.
Une petite gorgée lui suffit à dire d'un air satisfait -et tout à fait non-classe-:
- Ahh! It's good for You!

Ses yeux se posèrent sur Prune, totalement écarté de la farce qui se déroulait sous ses yeux. Un sourire s'élargit sur sa face de poupée, qui ne présageait rien de bien recommandable.
- Eh machin! Chiche je lui en redonne au loup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theauvinaigre.blogspot.com
Prune Demorh
"Grabnd" chef
avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Lun 23 Juil - 23:23

Prune regardait son espoir se dissiper avec un air maussade. Lorsque Rayne avait fini de compter, il s'était préparé à bondir en avant, mais remarquant qu'elle ne faisait qu'un câlin au loup, il manqua de se rétamer de la plus belle manière avant de se relever en s'appuyant sur le bord de la cheminée. Il se retourna pour regarder les deux filles et le loup. Le regard noir ne put s'empêcher de partir, et très vite.
- Bon sang...
Pendant un instant, il se demanda ce qu'il faisait ici. Oui, vraiment, il se posait la question. Il croisa les bras, énervé.
- Eh machin! Chiche je lui en redonne au loup.
Il se retint de cracher (pas au sens propre, c'est malpoli).
- Retourne faire joujou avec ta peluche! De toute façon... Ouais, nan, rien.

Fallait mieux pas continuer. Il s'assit à côté de la fenêtre, râleur. Il avait à peine bu son vin chaud et ça lui transperçait le coeur d'une flèche le rendant grognon pour une heure de plus, et se trouvait parmi des gentilles demoiselles qu'il considérait comme "folles"... Et un loup au beau milieu de la pièce. Son excuse pour tenter de le faire sortir?
- Il va mettre des poils de partout!

Il regarda dehors. Yavait-il pas un bar pas loin, où il pourrait se consoler dans l'alcool avant de s'endormir pour tout oublier?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revesblancs.forumetoile.com
Naärie

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Mar 24 Juil - 9:27

Naärie était contente de toute cette attention et tous ces calins de la part des deux filles. Parce que bon, elle en avait vu des vertes et des pas mûres, et ça lui faisait vraiment plaisir de voir tant d'attention de la part des humains envers elle. Les filles devaient la prendre pour un bon gros toutou, mais pour l'instant c'était pas trop grave. Elles auraient une petite surprise. Et encore, Naä était une fille. Elle aurait pu elle un mec, et là, Sin'ka et Rayne auraient été... hum... surement pas contente.

Le seul qui restait semblait encore récalcitrant à la venue du loup était Prune. D'ailleurs, il semblait vouloir partir. S'échaper. Naä le sentait parce que cette envie en lui était vraiment forte. Comme s'il se sentait pas à sa place ici. Ou alors qu'il ne voulait pas être a sa place ici.

Une fois Sin'ka retournée à son verre de vin chaud, et Rayne aussi d'ailleurs, le loup se leva et alla devant la table du papy,à moitié en zigzagant.
-Eh machin! Chiche je lui en redonne au loup..
...
Naärie prit un verre plus ou moins délicatement dans sa gueule, sous les rires de Sin'ka. Bon, d'accord, elle en mis un peu partout. Mais elle fini par réussir à apporter le verre plus ou moins adroitement (ou maladroitement, selon notre point de vue) à Pruneau. Qui grogna sous la coup, avant de prendre le verre.
Car oui, Naärie est vraiment très persuasive quand elle le veut. Mais il ne décrocha pas son regard de la fenêtre. Naärie posa alors ses deux pattes avants sur ses genoux, la tete légèrement inclinée et la langue pendante. Elle voulait qu'il soit moins triste. Mais comment ?

-GROUAF !! WOUARFF !

Aboiements de soutien qui semblèrent gêner le bonhomme.

_________________
Avatar provisoir en attente d'un nouvel et bel avatar~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lilidraw.canalblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Mer 25 Juil - 17:49

Rayne grimaça lorsque Sin'ka proposa à nouveau du vin chaud pour le loup. Ce n'était pas très raisonnable de faire boire de l'alcool à un animal.
"- Maiiis s'il vomit il va salir les tapis!"

Elle chercha du soutien auprès des grands-parents de Sin'ka, après tout c'étaient eux les premiers concernés si le loup dégobillait. Mais il semblait que Vlad ne soit jamais contre un petit verre de vin, même s'il était bu par un animal. Aussi Rayne observa le loup se servir lui-même, comme s'il avait deviné que c'était ce que Sin'ka attendait de lui. Puis elle le regarda se diriger vers Prune dans un geste désespéré.
"- Il est quand même drôlement intelligent, ce loup..."

Rayne attendit une réaction positive de la part de Prune mais selon elle, c'était raté d'avance.



Awww désolée si je vous ai fait attendre et si vous trouvez que c'est trop court, mon travail c'est le plus fatiguant du monde ; w ;
Revenir en haut Aller en bas
Sin'ka

avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Ven 27 Juil - 9:18

Sin'ka trouvait que décidément, ses invités n'étaient pas très réceptifs à son style d'humour. Pourtant mine de rien, elle connaissait pas mal de gens qui prenaient plaisir à saouler les autres au sens propre. Et c'était drôle, oui, toujours drôle de voir qui roulerait sous la table en premier. Bref.
Tandis que l'un soutenait que la louve mettrait des poils partout et l'autre qu'elle allait repeindre le tapis, Sin'ka laissa son vin chaud à Naärie et se leva d'un bond.
- Roh mais détendez-vous! Regardez le loup il a tout compris!

Elle regarde en direction du loup qui tente de dérider Prune en lui apportant le verre. Bouille d'adoration.
- Roooh! C'est mignon tout plein. C'est le début d'une grande histoire d'amour!

Elle d'approcha du "duo", voyant que Prune regardait par la fenêtre. L'adolescente regarda dans la même direction.
- J'aime bien cette fenêtre, d'ici on voit mon bar préféré. Faudrait que j'vous y emmène.

Comme ça, machinalement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theauvinaigre.blogspot.com
Prune Demorh
"Grabnd" chef
avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Ven 27 Juil - 13:09

Prune préférait faire abstraction de tout le monde jusqu'à ce qu'il vit le loup s'approcher, gobelet dans la gueule. Il le regarda d'abord seulement du coin de l'oeil, puis se tourna complètement. Le verre était plein. Pas de bave dedans. Moment d'hésitation.
Puis finalement il se décida à le prendre, buvant une petite gorgée. Sous le regard de tous, attention: son expression s'était adoucie. Il écouta avec un peu plus d'attention les propos de Rayne et Sin'ka, posant ses yeux sur l'animal. C'est vrai qu'il était pas con, le chien...
Il posa sa main sur la tête de l'animal quand il se posa sur lui.
- Ca va, doucement quand même... D'une grande histoire d'amour.

Mine blasée, le retour. Néanmoins il regarda la fille aller à la fenêtre, et porter un propos très intéressant... Machinalement, comme s'il voulait faire croire une bonne entente au sein de l'équipe, il passa son bras derrière les épaules de Sin'ka.
- Alors, c'est quand que tu nous emmènes là-bas, qu'on se prenne tous une bonne cuite?!

Changement plus ou moins radical, de quoi choquer les plus jeunes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revesblancs.forumetoile.com
Naärie

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Ven 27 Juil - 17:56

Naärie aboya bruyamment en réponse aux deux adolescents. Une taverne ! Super ! Elle commença à sautiller un peu partout, de joie, avant d'aller s'assoir aux cotés de Sin'Ka.

*Oui, youpi !! On va dans un bar~ Mais... J'espère au moins qu'ils acceptent les chiens... J'espère...* Et le loup eu une mine sombre. Pitié, pourvu qu'ils acceptent les animaux ! Car sinon... elle serait ENCORE obligé de rester sur le tapis, dans le froid, à attendre qu'une bonne âme lui ouvre...

M'enfin bon. Le temps que le petit groupe se décide à y aller ce soir, la loup blanc battait de la queue sur le plancher, piaffant, à coté de Sin'Ka. Elle savait que la jene fille serait partante pour y aller de suite..

_________________
Avatar provisoir en attente d'un nouvel et bel avatar~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lilidraw.canalblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Lun 6 Aoû - 7:15

Un bar? Rayne avait bien entendu parler d'un bar? Sin'ka voulait encore boire de l'alcool après sa cuite de la veille et ce vin chaud matinal? Décidément, cette fille était bien solide malgré sa petite taille. Mais le plus surprenant était l'attitude de Prune. Elle pensait avoir trouvé un allié sérieux et responsable, et voilà qu'il prévoyait lui aussi de boire comme un trou. Et le loup... Et bien lui aussi avait l'air partant pour une tournée au bar! Rayne ne voulait pas passer pour une sainte nitouche mais cette virée au bar lui semblait mal venue. Mais sans le petit groupe, elle se retrouverait toute seule. Et la solitude, elle détestait ça.
"- D'accord, mais pas plus de deux verres..." dit-elle d'une petite voix.

Sinon je risque de danser sur les tables pensa t'elle. Rayne regarda à son tour par la fenêtre pour voir à quoi ressemblait le bar et se mit à espérer que les boissons ne seraient pas trop chères. Elle n'avait pas beaucoup d'argent.
Revenir en haut Aller en bas
Sin'ka

avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Lun 6 Aoû - 14:21

(Owie je déballe un rp pour mes 19 printemps ~ ♥ Merci Rayne *sort*)

Sentant l'élan de franche camaraderie de Prune, Sin'ka tira sa bouche lentement en un très grand sourire.
- Tu sais parler aux filles toi!

Ce n'était peut-être pas l'avis de Rayne. Déjà qu'elle avait prévu une limite d'office... L'ado aux cheveux bleus se retourna vers elle.
- Bah on y va pour la bonne ambiance aussi! T'as intérêt à venir ouais! Pas vrai qu'on y va POUR LA BONNE AMBIANCE?!

Lioubov n'était pas dupe mais fit comme si de rien n'était, la présence des deux autres et du loup l'empêchant de faire des réflexions.
- Mais faites mon petit, faites...

La louve aboyait avec enthousiasme, et Sin'ka lui donna une affectueuse caresse sur le crâne.
- J'adore ce chien sans déconner. J'ai l'impression qu'on est sur la même longueur d'ondes!
- Attends Sin'ka, je ne peux pas te laisser te prendre une nouvelle cuite.

Lioubov et Sin'ka regardèrent Vlad d'un air abasourdi. Lui? Surveiller son alcoolémie?! C'était à la fois un miracle et le début de la fin!
- Je viens avec vous les jeunes. Je resterai dans mon coin mais au moins j'aurais ma petite-fille à l'œil.

Clin d'œil. Le clin d'œil qui allait déclencher la tempête.
En deux temps trois mouvement, Sin'ka et Vlad se retrouvèrent dehors avec une belle trace de chaussure taille 38 sur l'arrière-train. On pouvait voir par la même occasion que Lioubov était Regular, mais ça on s'en fout.
- Surtout amusez vous bien et surveillez moi ces deux chenapans ce sont de vrais enfants mine de rien.

Trop mignonne la grand-mère qui donne un petit bonbon au caramel aux invités qui partent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theauvinaigre.blogspot.com
Prune Demorh
"Grabnd" chef
avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Lun 13 Aoû - 9:40

Sentant l'accord de plus ou moins tout le monde, le groupe des jeunes adolescents inconscients prit la route pour aller au bar. Prune se jurait qu'il tiendrait plus longtemps que les autres, et que ainsi il allait pouvoir rire aux éclats en voyant les autres se rouler par terre. Mais pouvait-il aussi bien dire.
Ils quittèrent donc tous la maison, remerciant Lioubov de l'accueil, du vin et du caramel, et suivirent gaiement la famille de la fille aux cheveux bleus. Prune regarda le loup, puis alla voir Rayne.
- Allez, on devait en profiter un coup! Boire un peu, ça va nus réchauffer après ce froid!
Rire jaune. Oui, ils venaient déjà de se réchauffer en buvant du vin chaud, mais qu'importe.

Au lieu de mettre 10 minutes à arriver à la taverne, ils n'en mirent que 2. La fête allait pouvoir commencer. Un barman s'occupait à servir des clients déjà attablés, et Prune se dirigea vers une table... avant de se rendre au bar.
- On ne sera jamais mieux servi que ici!

Il ricana.
- Garçon, une vodka!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revesblancs.forumetoile.com
Ludmillo Novembre



Messages : 31
Date d'inscription : 01/07/2012
Age : 21
Localisation : Dans mon lit devant mon ordi

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Mer 15 Aoû - 14:34

- Deux chocolats, un café et un jus d’orange. Je vous apporte tous ça dans une minute.

Ludmillo retourna au bar passer la commande. Il rigola un peu avec le personnel et se remit au boulot. Un boulot pratique pendant ses études et qui ne demande pas trop d’efforts physiques. Un peu ennuyeux par moment mais qui permet de rencontrer des gens intéressants. D’ailleurs, il ne pensait pas que cette journée-ci se déroulerait ainsi. On rencontre rarement des clients comme ceux qui viennent d’arriver.

- Voilà pour vous, dit-il en servant la table dont il avait pris la commande plus tôt.

Ludmillo est non-voyant de naissance. Peut-être est-ce pour combler son cinquième sens manquant ou peut-être pas, mais depuis toujours il peut ressentir si quelque chose de bien ou de mauvais va se passer. Un petit plus dans la vie de tous les jours.
Alors qu’il rapportait le plateau au comptoir, un client vint le voir pour passer commande.

- Garçon, une vodka ! dit-il en ricanant.

Il se retourna pour l’analyser. Mais il n’y avait pas besoin d’être voyant pour remarquer que le client puait l’alcool à des mètres. Sinon, la personne était juste un peu plus petit que lui. Ludmillo souffla exaspéré.

- Entendue mais… si je peux me permettre, vous devriez modérer votre consommation d’alcool, monsieur, dit-il d’une voix posée pour ne pas enrager le client.

Ce dont il était sûr, c’est que cette journée promettait d’être intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yurel

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 23/07/2012

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Mer 15 Aoû - 14:45


La neige lui montait presque au dessus du haut de ses bottes, et des nuages de buée blancs se formaient devant sa bouche lorsqu'elle respirait a cause du froid. Mais il faisait tout le temps froid... En plus, elle venait de s'activer, elle avait fait des acrobaties un bon moment pour essayer d'obtenir de quoi manger le soir même. Alors maintenant que la chaleur retombait, elle avait du remettre son manteau troué pour se tenir chaud. En tout et pour tout, elle avait de quoi se payer un petit repas et la, elle avait une faim de loup...

Ça faisait un moment qu'elle était arrivée dans cette ville... Cinq, six jours ? quoi qu'il en soit, elle connaissait un peu les rues maintenant, et elle trouva plutôt rapidement un magasin ou s'acheter un sandwich. Un bon sandwich, avec du jambon et du beurre, et même quelques feuilles de salades. Puis elle avait commencé a marcher en mangeant, regardant les quelques pièces qu'il lui restait. Elle en était a la moitié de son sandwich lorsqu'elle se rendit compte qu'elle avait soif aussi. Du coup, elle se mit en quête d'un nouveau magasin ou acheter une bouteille d'eau. Mais elle tomba sur quelque chose de beaucoup plus intéressant...

Un bar. Elle allait peut-être même pouvoir prendre un jus de fruits ! Elle se mit a courir vers la porte, allant directement vers le comptoir pour se commander un verre de jus de pomme. Petite comme elle l'était, elle était certaine que l'on ne la verrait pas si elle se contentait d'attendre un serveur.


-Un j...
-Garçon, une vodka!

Je sursauta en constatant qu'un garçon avec des cheveux d'un brun très clair venait de s'appuyer sur le comptoir et de commander une boisson - Vodka ? c'était quoi ça ? - sans avoir remarqué qu'elle était la. Puis elle fronça les sourcils. Elle était petite, mais tout de même !

-Hey j'étais la avant !
-Entendue mais… si je peux me permettre, vous devriez modérer votre consommation d’alcool, monsieur

Et en plus le barman ne l'avait pas vu... Yurel soupira. A seize ans, elle en paraissait quatorze, et ça avait quelque chose de franchement pas pratique ! Bien sur, elle ignorait que le barman incriminé était aveugle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naärie

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Mer 15 Aoû - 14:49

Naärie suivit le groupe avec enthousiasme. Ils ne mirent d'ailleurs vraiment pas longtemps à arriver au bar, puisque que:
1) il faisait froid dehors
2) ils avaient tous envie d'être au chaud.

Le groupe entra donc. Prune commença à prendre une table, mais se résigna vite: il préférait s'attabler audit-bar. Naärie le suivit un moment, mais fut empêcher par le serveur, qui... servait. (Oui, bon, c'est pas malin de dire ça comme ça... Et alors ?)

Naärie sentit que quelque chose ne tournait pas rond autour de ce gars... Comme si... Comme s'il était hésitant (ou pas) dans ses gestes. Il avait des problèmes ? Il pensait à autre chose ? Ou alors... Aveugle. Il l'avait repéré alors qu'elle était dos à lui, et qu'il ne l'avait ni vu ni senti (elle sent bon, nanmého !)
Donc un aveugle. Ce qui explique ses gestes infiniment hésitant. Il doit se repérer sans jamais rien voir...

M'enfin bon. Elle aboya un grand coup, pour que Prune lui laisse un peu de vodka, et que le serveur connaisse sa position.
...
Voui, Naärie adore embêter Pruneau~<3

_________________
Avatar provisoir en attente d'un nouvel et bel avatar~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lilidraw.canalblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Jeu 16 Aoû - 12:03

Bien qu'il régnât une plutôt bonne ambiance dans le bar, Rayne ne s'y sentait pas à l'aise. Jamais elle n'avait eu l'occasion de voir autant de gens réunis en un seul endroit. Si la ville paraissait déserte, la jeune femme savait à présent où se trouvaient tous ses habitants. Ce goût pour l'alcool, sûrement une coutume de la région, pensa t-elle en regardant Sin'ka nonchalamment accoudée au bar comme si elle avait fait ça tous les jours.
"- Un j...
- Garçon, une vodka!"

Rayne lança un regard outré à Prune qui se comportait à présent comme un maroufle.
"- Mais enfin, n'as-tu pas remarqué cette petite? lui demanda t-elle d'un air indigné avant de s'adresser à la jeune fille: Allons, répète au serveur ce que tu souhaites boire, je te promets que mon ami ne t'importunera plus.

Mais après un court examen de la jeune fille qui se tenait à côté de Prune, elle se rendit compte qu'elle n'était pas aussi jeune qu'elle le paraissait et bafouilla une excuse:
"- Euh, je veux dire... Enfin, pardon, mais... Hum... Vas-y, commande d'abord...

Rayne lança à nouveau un regard outré, mais celui là était adressé à Naärie qui avait aboyé:
"- Mais enfin, n'effraie pas le serveur, ne vois-tu pas qu'il est aveugle? Tu pourrais le surprendre.

Puis elle se rendit compte qu'elle passait pour une rabat-joie et sortit sur la terrasse du bar qui décidément n'était pas un endroit pour elle. Le silence de l'extérieur la surprit et l'apaisa. Elle se laissa tomber sur une chaise en attendant que ses compagnons ressortent. La neige s'était mise à tomber dru et elle se demanda si les grands-parents de Sin'ka allaient les héberger pour la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   

Revenir en haut Aller en bas
 
Où la chaleur appelait à bras grands ouverts
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tatiana de Rosnay (elle s'appelait Sarah)
» [Collection] Les Grands romans populaires (Rouff)
» L'homme sans jambes, sans bras...
» [Périodique] Grands feuilletons du jeudi
» La montre des Grands Hommes [historique]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rêves blancs :: Le monde :: Balder-
Sauter vers: