Et si on donnait aux flocons des ailes?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Où la chaleur appelait à bras grands ouverts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Sin'ka

avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Ven 17 Aoû - 17:28

Sin'ka ne put qu'approuver l'attitude de Prune, c'était le genre qui démarrait sec et pas n'importe comment. Suite à la remarque du serveur sur l'haleine de Prune -ce dont elle doutait d'ailleurs- elle ne put s'empêcher d'éclater de rire. Pendant que Rayne essayait de faire remarquer une jeune fille du même âge que Sin'ka, cette dernière semblait ivre avant l'heure. Elle pouvait se le permettre puisque son père n'était pas dans le coin, il s'était commandé un Rhum arrangé à une table avec ses potes du bar.

Ce fou rire sans retenue gênait tous ceux qui avaient compris ce que la bleue avait zappé.
- Han le bigleux il a cru que c'était Machin l'alcoolo ha ha ha! Ou alors Prune... Tu t'es cuit hier soir aussi?! Oh nooon! Ha ha ha!

Et tandis que les plus apitoyés la regardaient de travers, elle se tapait la cuisse de rire en s'imaginant ce jeune monsieur grognon ivre comme un polonais. Pas destabilisée pour un sou, elle laissa la "petite" commander son jus de pomme et s'exprima à son tour.
- Fais pas la gueule je plaisante! *à l'attention de Yurel* Rooh c'est triste! Mets-y un peu de rhum dans ton jus de pomme! -pffr ça rime!- Et pour moi garçon ça sera heeeu... Une vodka aussi!

Elle se pencha en regardant le loup qui semblait se plaire en ce milieu de convivialité.
- Deux en fait.

Elle accompagna sa parole d'une petite gratouille affectueuse sous le menton du loup. Qu'est-ce qu'il était cool cet animal! Vacciné ou pas, c'était officiel, elle voulait le garder!
Tandis qu'ils attendaient leur commande, Sin'ka se tourna vers Prune.
- Elle est partie Rayne?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theauvinaigre.blogspot.com
Prune Demorh
"Grabnd" chef
avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Ven 17 Aoû - 19:06

Prune ne comprit pas grand chose de ce qui se passait juste après avoir passé sa commande. Voici à peu près ce qu'il reçu dans les oreilles en un temps record:
-Hey j'étais la avant !
-Entendue mais… si je peux me permettre, vous devriez modérer votre consommation d’alcool, monsieur
"- Mais enfin, n'as-tu pas remarqué cette petite?
- Han le bigleux il a cru que c'était Machin l'alcoolo ha ha ha! Ou alors Prune... Tu t'es cuit hier soir aussi?! Oh nooon! Ha ha ha!
- WAH WAH!

Long blanc de sa part. Pendant un instant, il résonna dans sa tête l'idée folle de hurler "LA FEEEEEERME!" qui se traduit simplement dans un immense sourire forcé, lâchant un simple:
- hin hin...
Il se tourna lentement vers le serveur.
- Au cas où monsieur, vous ne remarquez peut-être pas qu'il s'agit de la... bleudasse à côté de moi, qui dégage l'odeur quotidienne de votre bar. Une bonne cliente, dirai-je même.
Sa tête alla vers la plus jeune qui commandait le jus de pomme (et qui devrait suivre le conseil de Sin'ka).
- Pas comme certaines...
"- Euh, je veux dire... Enfin, pardon, mais... Hum... Vas-y, commande d'abord...
- ... Elle a quel âge?
Il la laissa commander d'un air grognon, avant d'écouter les remarques de Sin'ka, ce qui ne put l'empêcher de sourire.
- Tu crois que le loup va se mettre à parler une fois qu'on lui aura donné à boire?
- Elle est partie Rayne?
- Ah...?

Le garçon se retourna vers la salle.
- ... Elle va quand même pas nous fausser compagnie?!
Rapidement, il descendit de son tabouret pour aller la chercher.
- Surveille ma boisson!
Long silence où il regarda Sin'ka.
- ... Non en fait j'ai pas confiance.
Sans commentaire de plus, il traversa la pièce, cherchant la fille à lunettes. La remarquant au balcon, il arriva, croisant rapidement le regard du gars se trouvant à côté d'elle. Il le salua en vitesse.
- Hey, tu vas pas nous laisser seuls ici?! Viens avec nous, pour qu'on trouve une bonne entente avec tout le monde!

Ca c'est clair, que ça allait être une bonne entente...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revesblancs.forumetoile.com
Ludmillo Novembre



Messages : 31
Date d'inscription : 01/07/2012
Age : 21
Localisation : Dans mon lit devant mon ordi

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Dim 26 Aoû - 19:04

Plein de clients plus bizarre les uns que les autres venaient de débarquer. Pour couronner le tout, parmi eux, il y avait la cliente difficile dont lui avait parlé le patron. Surtout ne la vexe pas, c'est ce que lui avait dit le patron. A bien y réfléchir, c'est vrai que c'était elle qui empestait l'alcool et non, euh, "Prune".

Ludmillo griffonna ce qu'il entendait sur sa feuille, c'est-à-dire:
"jus de ananas - Petite
vodka x2 - Beuglasse et Prune"
et rajouta "pâté pour chien(?)"
Il souffla un coup.

-Ce sera tout? Alors s'il vous plaît, allez rejoindre votre amie qui vous attend dehors et dites-lui de s'installer à l'intérieur si elle ne veut pas attraper froid. Je ne veux pas m'initier dans vos affaires, mais il y a plus d'animations à l'intérieur à cette heure-ci, dit-il avant de se retourner. Sur ce.

Il s'en alla passer la commande au serveur de boissons, tout en restant aussi calme qu'à son habitude. Mais une phrase traversa son esprit: à quelle heure allaient-ils partir?
Ludmillo s'assit en attendant que sa commande soit prête afin de se préparer psychologiquement à la suite des évènements. Pendant ce temps, il observait le groupe qui venait d'arriver.


Dernière édition par Ludmillo Novembre le Dim 2 Sep - 15:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yurel

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 23/07/2012

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Lun 27 Aoû - 21:07


-Entendue mais… si je peux me permettre, vous devriez modérer votre consommation d’alcool, monsieur
-Mais enfin, n'as-tu pas remarqué cette petite? Allons, répète au serveur ce que tu souhaites boire, je te promets que mon ami ne t'importunera plus.

Yurel jetai un regard limite outré a la fille blonde hirsute. Zut a la fin, elle avait 16 ans et elle vivait toute seule ! pas 14 ans ! elle allait m'insurger lorsqu'une voix la coupa :

-Han le bigleux il a cru que c'était Machin l'alcoolo ha ha ha! Ou alors Prune... Tu t'es cuit hier soir aussi?! Oh nooon! Ha ha ha!
-WAH WAH!
-Fais pas la gueule je plaisante! Rooh c'est triste! Mets-y un peu de rhum dans ton jus de pomme! pffr ça rime!- Et pour moi garçon ça sera heeeu... Une vodka aussi!
-Au cas où monsieur, vous ne remarquez peut-être pas qu'il s'agit de la... bleudasse à côté de moi, qui dégage l'odeur
quotidienne de votre bar. Une bonne cliente, dirai-je même. Pas comme certaines...


Je regardai le groupe hétéroclite avec des yeux légèrement ronds. Elle semblait être tombée sur une sacrée bande de soiffards... Même le chien réclamait de l'alcool ! En tout cas, pour moi c'était confirmé : celui qui m'avait coupé dans ma commande était un mufle.

-Euh, je veux dire... Enfin, pardon, mais... Hum... Vas-y, commande d'abord...
-... Elle a quel âge?

Yurel jeta un nouveau regard énervé a Prune, puis leva le menton avec orgueil.

-J'ai 16 ans tête de nœud.

Puis elle se tourna vers le serveur a nouveau :

-Un jus d'ananas s'il vous plait.

Et elle insista bien sur le mot Ananas, comme pour montrer a Prune et Sin'Ka qu'ils s'étaient trompés.

-Tu crois que le loup va se mettre à parler une fois qu'on lui aura donné à boire?
-Elle est partie Rayne?
-Ah...? ... Elle va quand même pas nous fausser compagnie?! Surveille ma boisson! ... Non en fait j'ai pas confiance.

Finalement ce fut un regard consterné qu'elle jeta a Sin'Ka et Prune. Elle avait la très net impression que tout ce qui comptait pour ces deux la, c'était l'alcool... Elle avait eu tout le loisir de voir des buveurs dans sa courte vie, et ceux-la avaient tout l'air d'en avoir la trempe... Elle laissa le garçon s'en aller a la recherche de la fille blonde hirsute, dont elle remarqua au passage l'absence, puis attendit calmement son jus d'ananas tout en regardant les quelques pièces qu'elle avait dans la main... Ça devrais suffire pour le jus. Elle n'avait pas tellement plus de toute façon.

-Ce sera tout? Alors s'il vous plaît, allez rejoindre votre amie qui vous attend dehors et dites-lui de s'installer à l'intérieur si elle ne veut pas attraper froid. Je ne veux pas m'initier dans vos affaires, mais il y a plus d'animations à l'intérieur à cette heure-ci

Elle se tourna a nouveau vers le comptoir, refermant la main sur ses maigres économies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Mar 28 Aoû - 16:21

Un rai de lumière accompagné d'un brouhaha de rires et de paroles rompirent le calme de la terrasse du bar. Rayne décida de se décaler un peu pour éviter de tomber nez à nez avec un ivrogne complètement saoul, mais lorsqu'elle se retourna, elle eut la surprise de voir Prune. Oh non, il va s'inquiéter pour moi et croire que je suis une vieille fille qui ne boit que de la limonade et qui n'a pas d'autre activité que de lire avec de grosses lunettes, pensa t-elle.
"- Alors, hum! Fait chaud à l'intérieur, hein? Ca fait du bien de se rafraîchir un peu, dehors... Fait beau, hein?"

La météo. Le sujet bateau. Qui peut vous sauver d'un long silence gêné. Sauf quand il fait nuit, bien sûr. Rayne grimaça: il faisait justement nuit et un hibou ulula à cet instant comme pour le lui rappeler.
"- Erm. Alors, où est-ce qu'on va dormir cette nuit? Est-ce que je déploie ma tente ou est-ce que le pépé de Sin'ka aura assez bu pour accepter que 3 jeunes ivres et un loup squattent son salon?"
Revenir en haut Aller en bas
Naärie

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Ven 31 Aoû - 22:52

Naärie avait vu Rayne sortir d'abord, puis être suivie pas Pruneau.
-WROUF !
Oui, Naärie avait prit le verre de Sin'ka.
D'abord cette dernière commença à raler, puis sauta de sa chaise pour courir après Naärie, qui zigzaguait entre les tables des clients, rapide, le verre dans la gueule.
Elle finit par arriver à la porte.
Coup de patte. Encore. Encore. Finalement, elle réussi à sortir, et se précipita vers les deux autres.
Au grand étonnement de Rayne, elle se jeta presque sur elle, manquant de peu de renverser le verre. Elle ce dernier tint bon, et le loup offra gentiment ce verre d'alcool pur à la jeune fille blonde.

Pourquoi faire ça ? Simplement parce que Naärie ne voulait pas qu'ils se séparent...

_________________
Avatar provisoir en attente d'un nouvel et bel avatar~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lilidraw.canalblog.com
Sin'ka

avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Ven 7 Sep - 17:03

La "bleudasse" tourna la tête vers Prune et éclata de rire. Elle renchérit:

- Mais oui, mais oui, une bonne cliente, alors respect!

Pas insolemment, juste super amusée avec un faux air snob. L'ambiance comme ça, avec de l'alcool à venir et pleins de jeunes, ça l'excitait.
Les deux verres finirent par arriver sous l'œil gourmand et satisfait de Sin'ka. Elle bavait déjà mais avala sa salive pour garder un minimum de classe.

- Surveille ma boisson! ... Non en fait j'ai pas confiance.
- Mais..?

Trop tard, parti dehors avec son verre. Elle se tourna vers le sien, sa main déjà prête à le saisir solennellement, quand celui-ci disparut, purement et simplement de son champ de vision, et surtout de sa main. Posant instinctivement les yeux sur la coupable, Sin'ka se teinta d'un rouge qui contrastait avec ses cheveux bleus.

- REVIENS ICI CREVURE!!!

Elle lui courut après, bousculant d'autres clients -y compris la pauvre Yurel qui prenait une gorgée de jus à ce moment là- ou serveurs, avec ou sans verre à la main ou sur un plateau.
Alors que Prune et Rayne qui étaient justement dehors eurent certainement le sursaut de leur vie, Sin'ka se jeta sur la binoclarde, juste après le passage du loup, arrachant le verre d'elle ne savait si c'était sa gueule ou la main de la fille.

- Hey! Rends-moi ça veux-tu?!

Après une petite gorgée de vodka, elle souffla un grand coup, essoufflée et satisfaite.

- Pfouaah! Vous avez raison, elle est cool cette terrasse, en plus elle est éclairée et chauffée par euuh... le truc là.

Elle montra la baie vitrée qui donnait sur l'intérieur du bar. Pas envie de se casser la tête à finir sa phrase.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theauvinaigre.blogspot.com
Prune Demorh
"Grabnd" chef
avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Ven 7 Sep - 17:58

-J'ai 16 ans tête de nœud.
Prune n'avait pas pu s'empêcher de la regarder en arquant un sourcil. Mais elle se prenait pour qui la petite? Il voulu se montrer plus imposant mais déjà l'appel de la forêt de l'extérieur l'appela pour aller chercher la membre manquante. En passant devant les tables, il regarda le serveur les "observant" d'un air intrigué.
- ... Il fait semblant de nous voir ' ...?

Une fois l'ayant rejointe s'engagea une conversation oh combien intéressante sur le le temps du futur.
"- Alors, hum! Fait chaud à l'intérieur, hein? Ca fait du bien de se rafraîchir un peu, dehors... Fait beau, hein?"
Il prit un ton sérieux en espérant se faire convainquant pour la ramener.
- Hum, oui c'est vrai que ça fait du bien, mais là il fait vraiment froid quand même, te chope pas la crève.
"- Erm. Alors, où est-ce qu'on va dormir cette nuit? Est-ce que je déploie ma tente ou est-ce que le pépé de Sin'ka aura assez bu pour accepter que 3 jeunes ivres et un loup squattent son salon?" [/quote]
Il réfléchit et compta sur ses doigts.
- Alors je pense que sortir une tente dans un froid pareil est une mauvaise idée. Et je pense aussi que pépé a l'habitude de se rendre ici et donc que même bourré, il connait le chemin du retour. Et puis sinon, la neige nous refroidira... avant de nous glaceerr les ooooss ~
-WROUF !
- REVIENS ICI CREVURE!!!
Ambiance calme troublée. La fête allait commencer.
- Euh?
Sous la scène qui se déroula, Prune fit un pas en arrière, ne voyant pas que faire d'autre face à cette situation. Il fit des yeux énormes, se détendit, souffla.
- En fait c'est pas à toi à qui j'aurais pas dû faire confiance... C'est au loup.
Nouveau thème de discussion. Plutôt style maison à vendre.
- Pfouaah! Vous avez raison, elle est cool cette terrasse, en plus elle est éclairée et chauffée par euuh... le truc là.
- Ouais... Ca vous dit on rentre à l'intérieur? On ressort après!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revesblancs.forumetoile.com
Ludmillo Novembre



Messages : 31
Date d'inscription : 01/07/2012
Age : 21
Localisation : Dans mon lit devant mon ordi

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Ven 7 Sep - 18:57

Les boissons étaient prêtes, alors Ludmillo alla les servir à la table de l'habituée. Il se dirigeait ensuite vers une table pour la débarrasser quand le "chien" lui fila entre les jambes manquant de le faire tomber à la renverse, suivit de l'agitée qui les bouscula et brisa son équilibre. Il se retrouva les fesses au sol avec son plateau gisant au loin. Mais il remarqua aux nombreux râles de ses collègues qu'il n'était pas le seul dans cette situation. Une situation inhabituelle mais plutôt amusante. Ludmillo se releva et débarrassa la table prévue. En rapportant les affaires au comptoir, il remarqua un de ses collègues en train de nettoyer la place de la petite fille au jus d'ananas. La surexcitée avait du lui renverser sa boisson en passant.

- Nous sommes désolés mademoiselle, nous allons vous en préparer un nouveau sur le champ, dit-il en débarrassant son verre presque vide.

Il repartit en vitesse lui chercher un nouveau jus mais dans la précipitation se trompa et prit du cidre, qui avait la même couleur que le jus d'ananas une fois versé dans le verre.

- Et voilà. Encore désolé de toute cette agitation, s'excusa-t-il en lui servant le nouveau verre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yurel

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 23/07/2012

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Sam 8 Sep - 22:37

La jeune femme allait porter son verre de jus durement acquis a sa bouche lorsqu'un coude vint heurter son bras. La pauvre se retrouva avec le visage couvert de jus et le liquide sucré et collant avait coulée sur le tissu de son manteau. Il faudrait encore qu'elle le lave a la rivière, elle allais devoir se faire c**** a casser la glace et se les peler en attendant que le vêtement sèche. Elle enleva sa veste pour que le jus n'imprègne pas non plus sa robe, on ne savais jamais... Mais le pire dans tout ça, c'était qu'elle venait de claquer ses dernières pièces dans ce jus et qu'elle s'en retrouvait a présent privée. Elle allait se lever d'un pas furieux pour engueuler proprement la fille aux cheveux bleus lorsqu'un serveur lui proposa de lui apporter un nouveau verre. Elle accepta avec un grognement et regagna sa place. Elle récupéra le verre que lui donnait le serveur tout en écoutant ses excuses, mais le fait d'avoir tout de même droit a sa boisson l'avait quelque peu radoucie. Elle porta la boisson a sa bouche et en but une grande gorgée, qu'elle aurais immédiatement recrachée si elle ne l'avait avalée aussi vite. A la place, elle se mit a tousser, posant le verre d'un grand geste sur le comptoir. N'ayant jamais bu d'alcool de sa vie, le goût l'avais surprise, et l'âpreté du breuvage lui avait arrachée une grimace.

    -Beurk ! c'est quoi ce truc !?


Elle n'était pas du genre difficile mais la il fallait reconnaître qu'il y avait de l'abus ! Elle demande un jus d'ananas après une dure journée, se le fait renverser a la tronche et se retrouve ensuite avec une boisson absolument imbuvable - du moins pour elle ! Elle se leva, sa colère clairement exprimée sur son visage juvénile.

    -Sans déconner, j'ai été maudite par un dieux de la malchance quelconque ou quoi ?


Elle interpella un serveur, allant même jusqu'à marcher vers lui d'un pas furieux, et lui brandit son verre de cidre sous le nez d'un geste rageur, en renversant un peu sur le sol.

    -C'est quoi ce truc ? J'avais demandé un jus d'ananas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naärie

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Dim 16 Sep - 10:37

Naärie était D'accord avec Pruneau. Car même avec on épaisse fourrure, elle commençait à sentir le froid mordre sa peau.
Alors elle entreprit de prendre la tunique du garçon, et de tirer dessus, jusqu'à l'amener vers la porte. Puis elle fit de même avec les autres.

Mais alors qu'elle était avec Sin'Ka, elle commença à grogner. Méchamment. Sin'Ka sembla le prendre pour elle.
Mais le loup blanc na faisait déjà plus attention à elle. Naärie se mit à gratter la porte, frénétiquement.
Car en effet, elle avait sentit/entendu la bataille verbale entre la jeune à l'ananas et le serveur aveugle.

(PDM, Désolée... J'ai pas trop le temps, 'suis en retard sur mon boulot ^^")

_________________
Avatar provisoir en attente d'un nouvel et bel avatar~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lilidraw.canalblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re   Mar 25 Sep - 16:49

Rayne ne répondit pas tout de suite. Elle avait le regard dans le vague. Il était temps pour elle de s'en aller.

"- Ce n'est pas contre vous, mais je dois me consacrer à quelque chose de plus sérieux qu'une beuverie dans un bar."

Rayne fit un dernier câlin au loup et s'en alla en courant.

Cette histoire de tours et de rappels m'a un peu saoulée. Je vous laisse, désolée. En ce moment, je n'ai plus plaisir à RP sur ce forum.


- utilisateur banni -
Revenir en haut Aller en bas
Sin'ka

avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Mer 26 Sep - 19:02

Sin'ka vit tout le monde retourner à l'intérieur et Rayne s'en aller poliment. Enfin la bleudasse trouvait cela étrange qu'une fille de son âge ne sache pas s'amuser comme tout jeune en quête de son identité et de sensations. Elle la regarda s'éloigner.

- Comme tu veux... S'fut un plaisir! Rentre bien!

Elle suivit les autres et fit un rapide bilan: Des gens qui sirotent une liqueur ou un jus, des gens qui râlent, des gens qui noient leur déprime, une fille qui s'en va et une autre qui engueule ce bigleux de serveur. Okay. C'est pas glorieux comme bilan. Elle alla voir la pauvre Yurel qui ne voulait que boire un malheureux jus d'ananas sans y parvenir malgré l'endroit.

- Allons allons! Fais voir ton truc?

Elle renifla, puis sourit.

- Oooh du cidre fermier brut! C'est peut-être un peu fort pour toi non?

Sin'ka but une gorgée avant de faire goûter à Prune.

- Il est plutôt bon. T'en penses quoi? Hein il est bon? T'es sûre que tu veux pas le finir heuu...

Elles n'avaient pas été présentées... Forcément. Peu importe, elle continua.

- Boah si tu tiens tant à ton jus j'vais en toucher un mot au serveur! Si tu veux je paye ton verre même! D'acc'?

Elle repensa au bilan. Il fallait d'abord rectifier le tir. La jeune fille balaya la pièce des yeux et se mit à sourire d'un air très amusé.

- Pruneau, mate un coup ça!

Sin'ka se dirigea vers une table à laquelle des messieurs en costumes gris buvaient sobrement, discutant politique, famille, boulot... Elle se tourna vers le loup pour d'adresser à lui d'un air complice.

- Ça c'est la cible idéale, regarde bien et apprend.

Sans crier gare, elle monta sur leur table devant leurs yeux ébahis, cherchant au début un équilibre, prétextant que la table était instable. Elle se racla la gorge et se mit à hurler en tapant des mains pour attirer l'attention. Avant même qu'elle n'ait eu le temps d'ouvrir la bouche, des serveurs soupiraient d'exaspération, et des habitués gueulaient d'excitation en tapant des poings sur la table et en criant "SIN'KA! SIN'KA!". Vlad en faisait fièrement de même avec ses camarades.


- Privetstviye tovarich! Mes frères buveurs! Nous avons ici AU MOINS quatre personnes à dérider dont trois en costume cravate! Il est temps de les baptiser! VOUS ÊTES AVEC MOI?!

OUAAAIS!!!


- ALORS À VOUS DE JOUER! VODKA/SOHO OU PUNCH POUR LES PLUS FAIBLES!

WOOOOOOOOOOOOOOOOO!!!


Les apôtres de l'adolescente formaient une véritable vague et venaient des quatre coins du bar! Les tables vomissaient littéralement des hommes plus ou moins virils, voir carrément barbares de tous côtés. Tous se jetèrent en masse sur les costumes cravates et leur vidèrent de la bière dessus, bousculant au passage Yurel, Ludmillo qui devait sérieusement perdre le Nord, Naärie et Prune. Un baptême quoi. Certains même allaient jusqu'à prier en leur nom!

Une fois la bière versée, les costumes gris baptisés, les apôtres hurlèrent de rire, donnant d'amicales tapes dans le dos des pauvres messieurs. Sin'ka frappa de nouveau des mains, toujours debout sur la table.

- Et maintenant, vous avez cinq secondes pour désigner l'heureux payeur de la tournée!

Silence. De perfides sourires s'étirèrent sur le visage des buveurs barbares qui commencèrent à balayer la salle des yeux. Alors que tous commençaient à se concerter en lançant des regards en direction de Prune, à la dernière seconde, il entra, tel un flamboyant envoyé des dieux. Telle une référence à La création d'Adam de Michel Ange, tous les doigts se pointèrent, lentement, gracieusement, en direction de ce miracle qui sauva la bourse de Prune. Ce dernier put presque entendre le chant des anges.

Voyant tous ces doigts pointer dans sa direction dès son arrivée, le voyageur aux yeux bleus et à l'éclatante chevelure bouclée exprima son ressentiment, cette question qui lui semblait primordiale.

- Dafuq?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theauvinaigre.blogspot.com
Prune Demorh
"Grabnd" chef
avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Mer 26 Sep - 22:49

Dehors un silence s'était installé. Prune regarda la fille partir avec un regard blasé.
- M'ouais... Pas solide, la ptite.

Il préféra ne pas s'étendre sur le sujet puis regarda le loup. Il regarda Sin'ka et lui fit signe qu'il était temps de rentrer. Il faisait meilleur à l'intérieur! Et une fois dans la taverne, la dispute avait déjà éclaté. Le duo s'approcha pour en savoir plus.
- Sans déconner, j'ai été maudite par un dieux de la malchance quelconque ou quoi ?
- Oooh du cidre fermier brut! C'est peut-être un peu fort pour toi non?
Le garçon croisa les bras jusqu'à voir le verre se pointe sous ses yeux. Sin'ka qui offre de la boisson?! Peut pas refuser! Il en bu une gorgée à son tour afin de faire le spécialiste.
- Il est plutôt bon. T'en penses quoi? Hein il est bon?
- Oui oui, il est bon, vraiment.

Afin de se sentir un peu utile, il s'occupa de parler au serveur, caaalmement.
- Excusez-moi monsieur, au risque de vous vexer, ce n'est pas tout à fait la boisson souhaitée par la demoiselle... Voulez-vous que je vous accompagne afin de remplir son verre?
- Pruneau, mate un coup ça!
Cachant son désarroi sous le prénom donné, il se tourna vers la bleudasse en silence, l'air juste de demander "quooiii?". Puis il regarda la table des gens sérieux. Pas d'autre mot pour les définir. Prune regarda ensuite la fille parler au loup puis... monter sur la table.
- Mais qu'est-ce qu'elle f...?!
Puis la fête sembla commencer. Le garçon regarda l'assemblée avec un air ahuri, avant de sourire, amusé. Son regard se reporta sur celle à qui on criait le nom. Il s'accouda au bar pour observer le spectacle.
Un immense sourire se dessina sur son visage. Il retourna vers le serveur.
- Permettez...
Il reprit le verre de cidre de la petite et s'avança. Puis il se mêla à la foule afin de renverser son verre sur le costard des "heureuses" victimes. Malheureusement un peu loin, il transforma son lancer en un jet qui passa sur quelques habitués sans pour autant les vexer. Cela fit un bel arc-en-ciel doré. Un signe pour la suite?
Son sourire fut parmi ceux de l'assemblée. Il cria à son tour "Sin'ka! Sin'ka!" suivi des autres. Finalement, il lui plaisait le tempérament de cette bleudasse!
- Et maintenant, vous avez cinq secondes pour désigner l'heureux payeur de la tournée!

Là, le sourire du garçon disparu en sentant les regards se poser sur lui. Il ne retint pas un "hey!" lorsque... Oui... le rayon de soleil apparu dans l'auberge. Alors là, son doigt suivi la direction de ses redevenus confrères, dans un magnifique cri au ralenti dôté des films cultes américains:

llllllllllluuuuuuuuuuuuuuuuiiiuiuiuiiiuiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii....!!!!

Sa chevelure brillait au reflet des bières dorées. Cette même lumière illumina le regard de Prune qui voyait devant lui le messie. Il s'agrippa à lui, le regardant avec un immense sourire.
- Pas le temps de discuter, c'est ta tournée!

Et il l'amena par devant.
- Le loup! Assure-toi qu'il ne reparte pas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revesblancs.forumetoile.com
Naärie

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Dim 30 Sep - 14:12

Naärie ne comprit pas ce qui traversa l'esprit de Rayne à ce moment là. Elle partait... C'était vraiment trop dommage !
Mais bon... Elle faisait comme elle voulait, après tout. Tant pis pour elle, elle ne savait pas ce qu'elle allait manquer !

La scène suivant fut assez drôle, et plu beaucoup beaucoup au loup blanc: Pruneau n'avait pas son pareil pour rabaisser les gens, alors qu'en fait, c'était juste simplement... "gentil", ce qu'il voulait faire...
D'ailleurs, "Pruneau"... C'était un bon nom, pour la tête de mule ! Naä allait garder ce superbe surnom, pour quand il ferait plus chaud et qu'elle pourrait parler avec eux !

Et Sin'ka montra des gens. Sérieux. Noirs. tristes. Et monta sur leur table. Et commença a faire ses conneries. Apparemment, elle avait l'habitude de la faire !
Et Pruneau se joignit à elle. Et le loup blanc aussi, lançant des "WROUF ! WROUF !" pour dire "SIN'KA !SIN'KA !"

Elle en profitait d'ailleurs pour se choper quelques "gouttes" (si on peut appeler ça des gouttes, tellement elles sont grosses) de bière qui giclait de partout.

Et le moment de l'addition arriva. Le loup blanc se trouvant à Coté de Prune, elle crut d'abord que les yeux des gens tout autour se posaient sur elle... avant de se dire que, pour eux, elle n'était qu'un animal ! Donc pas apte à payer ! Donc c'était Pruneau qui était visé...
Et là, ce fut le drame.
Un jeune rouquin entra dans la taverne. Tous les regards se tournèrent vers lui. Le pauvre.



llllllllllluuuuuuuuuuuuuuuuiiiuiuiuiiiuiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii....!!!!


Naärie se retourna, comme tout le monde. Et alla lui souhaiter la bienvenue, à sa manière: elle couru vers lui, se jeta dessus -le reversant en arrière au passage, et faisant tomber sa besace remplie de trucs divers et variés- et lui lécha tout le visage.
Ce qui fit rire la plupart des fêtards de la taverne. Qui ne lui demandèrent pas moins de payer la bêtise de Sin'ka.

_________________
Avatar provisoir en attente d'un nouvel et bel avatar~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lilidraw.canalblog.com
Ludmillo Novembre



Messages : 31
Date d'inscription : 01/07/2012
Age : 21
Localisation : Dans mon lit devant mon ordi

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Mer 3 Oct - 18:50

- C'est quoi ce truc ? J'avais demandé un jus d'ananas !

Ludmillo fut surpris par la réflexion de la petite. Il commençait à bafouer une pitoyable excuse lorsque la beuglasse le coupa.
- Allons allons! Fais voir ton truc? Oooh du cidre fermier brut! C'est peut-être un peu fort pour toi non?

Le pruneau arriva ensuite pour essayer d'arranger les choses mais la beuglasse revint (le retour du jet d'ail... c'est bon je me tais XD) pour lui proposer le verre. Et c'est après que tout se compliqua. Elle commença son show. Ses paroles entraînantes créèrent un mouvement de foules comme Ludmillo n'en n'avait jamais connu dans ce bar, qui furent accompagnées par des aboiements et d'autres cris du "public". Mais toute cette agitation lui fit perdre ses repères et Ludmillo dût se tenir au comptoir pour ne pas chanceler. Il avança à petit pas de l'autre côté du comptoir et s'assit sur la première chaise qu'il sentit. Peu après, un homme d'âge mûr vint à sa rencontre pour être sûr que tout allait bien.

- C'est souvent comme ça quand Sin'ka vient, expliqua le patron. Mais bon, on laisse faire car ça plaît aux clients. C'est presque comme une activité touristique dans le coin!

Puis il rigola d'un rire franc. Il demanda ensuite à Ludmillo s'il ne voulait pas prendre sa pause, mais ce dernier refusa.

- C'est la première fois que je vois, enfin, que j'assiste à quelque chose d'aussi joyeux. En plus, j'ai envie d'en savoir plus sur ce groupe, dit-il en souriant.

Le patron était déjà partit lorsque l'évènement arriva.

llllllllllluuuuuuuuuuuuuuuuiiiuiuiuiiiuiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii....!!!!

Qu'est-ce qui va donc se passer?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yurel

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 23/07/2012

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Mer 3 Oct - 19:25

La "fillette" s'interrompit dans sa véhémente intervention lorsqu'on lui arracha soudain son verre des mains.

-Allons allons! Fais voir ton truc? Oooh du cidre fermier brut! C'est peut-être un peu fort pour toi non?
-Bah... Justement !

L'étrange fille aux cheveux bleus, que Yurel regardait a présent avec des yeux ronds, passa la coupe a un autre garçon a la chevelure brune clair avant de commencer a se donner en spectacle, montant sur une table, interpellant l'assemblée dans de grands gestes et cris visiblement très joyeux. Alors qu'elle portais son regard sur le type aux cheveux clairs, suivie en la chose par la quasi-totalité de la population du lieux, une nouvelle personne fit son entrée dans l'auberge et le visé détourna ainsi l'attention sur le pauvre type qui devais certainement ne rien comprendre de ce qui lui arrivait.

llllllllllluuuuuuuuuuuuuuuuiiiuiuiuiiiuiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii....!!!!

Yurel ne fut pas la seule a sursauter... Alors que des dizaines de regards inquisiteurs se tournaient vers le nouvel arrivant, elle réalisa que son histoire de jus était totalement passé a la trappe. Elle soupira et se hissa sur une chaise. Peut-être qu'ainsi on constaterais enfin qu'elle était la et qu'elle était pour l'instant la seule cliente a ne pas avoir été servie selon sa demande...

-Je veux pas faire ma rabat-joie mais... j'ai toujours pas eu mon foutu jus, et je commences a en avoir sérieusement marre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sin'ka

avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Dim 7 Oct - 11:36

Sitôt passé l'accueil chaleureux de cet espèce de gaize aux cheveux rose -la lumière était vraiment mauvaise remarque-, la marée humaine engloutit sans pitié le pauvre diable. Cela dit en passant, il ressemblait drôlement à un diable avec ses cornes, ses oreilles en pointe et sa queue fourchue. Peut-être revenait-il d'une journée costumée? Très réussi en tout cas, le costume.
Des mains. Partout des mains! Si ça avait été des mains de femmes, quel pied! Mais là, des mains de gros baraqués tatoués, barbus, puant la bière et valait mieux en passer, et puis cette langue..! Une langue? Allons bon les chiens sont acceptés ici en plus!

- S'passe quoi ici? Ma... ma sacoche... sacoooche...

Son souffle était coupé par les pattes du loup du sa poitrine. Parce que oui encore s'agirait-il d'un caniche, d'un chihuahua... Non non, un loup! Sinon ce ne serait pas drôle. Pour une fois qu'on l'aimait dis-donc... Lui, un diablotin de bas étage, roux qui plus est, une foule entière de fans. Le pire plus beau jour de sa vie.

Le rouquin récupéra à la hâte son étrange marchandise qui sortait de sa besace, à savoir toutes sortes de grigris, d'amulettes de toutes formes et de toutes religions. Il écarta gentiment le loup pour se relever. Sin'ka réclama le silence d'un mouvement des mains.

- Un rouquin déguisé en diable! Très drôle les gars!

Tous s'esclaffèrent comme si la paye de la tournée générale n'était pas la seule surprise que l'on réservait au pauvre voyageur. Ce dernier arqua un sourcil d'un air suspicieux. Il valait mieux garder pour lui le fait que son apparence n'était en rien un déguisement.

- C'est quoi ton nom?

Le rouquin clama haut et fort, tentant à tout prix de garder sa fierté.

- Je suis Pompoz Penxava le flamboyant! Et j'exige de savoir ce qu'il se passe!

Sin'ka n'en revenait pas! Il sortait d'où ce clounnn?! Elle lança un "Ooooh!" ironique à l'assemblée, qui lui fit écho.

- Nous n'avons pas affaire à n'importe qui! Mon nom est Sin'ka Yankovsky et mes apôtres t'ont élu ce soir pour payer la tournée générale du bar! Bonne beuverie à tous!

Le torse de Pompoz se dégonfla comme un ballon. Une magnifique flexion de désespérance.

- QUOI?! Mais qu'est-ce qu-... J-... Comment-...
- Je veux pas faire ma rabat-joie mais... j'ai toujours pas eu mon foutu jus, et je commences a en avoir sérieusement marre.
- Eh bin Pompom payera ta boisson!

Sin'ka sauta de la table et partit rejoindre Prune, Yurel et le loup, tandis que le rouquin ruminait quelques jurons contre cette insolente péronnelle! La concernée choppa le rouquin au passage qui était soudain aimé comme un dieu. Ils s'installèrent au comptoir et Pompoz commençait déjà à compter les pièces qui lui restait. Ça allait finir en corvée de vaisselle ces conneries!
La bleudasse vida un soho et s'adressa à Ludmillo concernant le jus d'ananas de Yurel, un brin plus aguicheuse qu'en arrivant - si on considère que les sous-vêtements dans la neige en début d'après-midi n'était qu'un accident-. À savoir qu'elle passait sa main sur l'épaule du pauvre serveur de façon assez sensuelle. Le verre de trop avait été bu quoi...

- Excusez-moi! La fille là-bas elle veut un jus d'ananas, vous pouvez le lui apporter s'il vous plaaaaît?

Les yeux qui brillent maintenant. Le message semblait carrément explicite! Après un bisou sur la joue ponctué d'un "Merci d'avance chou", elle partit simplement se rasseoir... Et se comportait de la même manière avec tout le monde, y compris Pompoz et Prune! Elle était pompette pour de bon! À surveiller donc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theauvinaigre.blogspot.com
Prune Demorh
"Grabnd" chef
avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Lun 8 Oct - 19:34

(attention, ce post sera unique)


La fête était plutôt bien entamée. Prune avait profité de l'arrivé de l'élu pour commander une bière de suite avant que la foule ne s'attaque aux barmen. Il observa la suite du spectacle en sirotant son verre avec un grand sourire. Quand Sin'ka s'approcha du groupe, il leva son verre fièrement.
- Pour Sin'ka et cette soirée magique!


... ~ ...
- Eeeeeeetttt tu saaaaiiis je t'ai pas diiit à touaaaa, ya un flocon qui vole à mes côtés depuis plusieurs jouuuuuhuuuuuuurs!
Prune, allongé à moitié sur le loup, le tenant d'un bras comme s'il passait son bras derrière ses épaules, à raconter des histoires.
- Eeeeheeeeeh mon verre est viiiide...
Il posa sa main à terre, relevant ses jambes en premier puis se projeta en arrière pour soulever le reste du corps. Retombé sur le dos! Il rit bêtement avant de lever le doigt verre le ciel en le faisant tourner.
- Oooooh qu'est-ce que tu fais làà Jean-Claaauuude? Je te croyais moooort.

Tenant enfin sur ses jambes, il s'accouda au bar et demanda du soho. Une fois le verre bien pleins, il aperçu Sin'ka et s'approcha d'elle.
- Ca t'dit qu'on chante une tite chansonn?! J'en connais une pour les ptits groupes déglingués...
Peu après il passa son bras derrière ses épaules, levant son verre dignement, il lâcha un rot royal avant de se balancer sur son tabouret en tenant la jeune fille:
- IIIILLL EST DES NÔÔÔÔÔhÔÔÔÔÔÔTREEUUH! IIL A BU SA BIEERE COMMEUH LES Z'ÔÔÔÔÔHÔÔÔÔÔÔTREEUUHH!
Mince, balancé trop en arrière.
- Et waaaaaaah!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revesblancs.forumetoile.com
Ludmillo Novembre



Messages : 31
Date d'inscription : 01/07/2012
Age : 21
Localisation : Dans mon lit devant mon ordi

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Lun 8 Oct - 20:58

(C'est normal que Pompoz me fasse penser à Usopp? XD)

Pour une fois, Ludmillo regretta de ne pas pouvoir voir. Un lutin? Ce n'était pourtant encore Halloween, qu'il sache! Et ce nom. "Pompote Pense-à-un-truc le feu qui brule". Ces parents n'ont pas du penser à son avenir assez longuement, pour appeler leur enfant ainsi. Pendant qu'on y est, pourquoi pas Andros, ou "Géant vert pas bleu"? Aussi, Ludmillo venait enfin d'apprendre le nom de la beuglasse. Elle allait enfin avoir une vrai identité dans sa tête, la miss Yankovsky. Parenthèse fermée, l'ambiance battait son plein. Pauvre compote qui allait devoir payer la tournée de tout le monde. Sa surprise était compréhensible.

- Je veux pas faire ma rabat-joie mais... j'ai toujours pas eu mon foutu jus, et je commences à en avoir sérieusement marre.

Ah oui, c'est vrai. Oups.

- Eh bin Pompom payera ta boisson!

Charmante solution.


Et puis, là, Ludmillo ne comprit pas tellement ce qui se passait. Il y avait juste beaucoup de bruit, comme si on bougeait des meubles, accompagnés des plaintes presque risibles de la compote. Puis il sentit, car c'est le mot, la miss Yankovsky s'approcher de lui, abordant la question du fameux jus d'ananas. Il ne savait pas si elle avait fait un effort pour être polie malgré le fait qu'elle soit déjà pompette, ou si c'était naturel, mais lorsqu'elle lui parla, il eut l'impression d'entendre le chien du palier d'à côté de son appartement en train de vomir. Alors quand il sentit qu'elle passait sa main sur son épaule, sans doute pour paraitre sensuelle, il ne pu réprimer une petite grimace de dégout. Le bisous qui s'en suivit lui donna juste envie de vomir ainsi que le "Merci d'avance chou"... Il s'excusa intérieurement de sa réaction.
Ludmillo prit une inspiration et se leva. C'était maintenant à lui d'agir. Le bar était plein d'animations de tous les côtés. En tant qu'aveugle, s'il voulait pouvoir se déplacer librement dans ces conditions, il allait devoir analyser constamment son environnement. Alors il resta immobile un instant, et fit attention à tous les bruits qu'il entendait. Ces bruits, en se répercutant sur les chaises, les tables, les clients et tout ce qui était présent, lui permettait de se dessiner un plan dans sa tête de ce qui l'entourait. Après une bonne minute, il retroussa ses manches.

- Eh bien, mon gars, il va falloir t'accrocher aujourd'hui! dit-il joyeusement.

Sur ce, il entama sa tourné. Des bières d'un côté, des vodkas de l'autre, un jus d'ananas par-là, il servait tout ce qu'on lui demandait en esquivant avec adresse les gens qui lui rentraient dedans ainsi que le mobilier. Le soir était déjà là, mais la nuit, elle, promettait d'être longue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yurel

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 23/07/2012

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Lun 22 Oct - 20:26

Son jus enfin entre les mains après une intervention qui sembla dégouter légèrement le serveur et fit monter le rouge aux joues de la jeune fille en voyant de quel manière elle se comportait, elle réussi enfin a récupérer son jus d'ananas durement acquis... Elle commença a le siroter tout en regardant la taverne plonger dans un joyeux bordel, au détriment du pauvre diablotin roux qui semblait passablement dépassé par les évènements... la jeune acrobate eut un peu pitié de lui. Si ça se trouvait, et vu sa tête de chien battu, il était aussi démuni qu'elle... Elle qui avais déjà a peine de quoi se payer un repas par jour... Laissant les alcooliques se remplir la panse de substance plus ou moins euphorisantes, elle approcha du pauvre rouquin avec un air désolé.

    -Je crois que c'est vraiment pas ton jour de chance... tu crois que t'auras assez pour rassasier tous ces soiffards ?


Dans la salle, les choses commençaient a dégénérer doucement. Les uns, trop saoul pour tenir encore debout, s'affalaient sur les tables, ou les uns sur les autres. D'autres se mettaient a chanter des chansons paillardes qui firent a nouveau monter le rouge aux jours de la jeune fille de gêne tant les paroles pouvaient s'avérer osées. D'autres encore sortaient pour vomir leur trop-plein dans la neige. Autant dire que ce n'était pas le lieux le plus saint pour une jeune fille d’à peine 16 ans... Mais a son age, la saltimbanque en avais déjà vu d'autres, et des pires, et si le rouge qui lui montait parfois aux joues étaient le signe d'une légère gêne, il était aussi le signe qu'elle n'avait pas encore perdu toute sa tête... Et pendant ce temps, elle continuait de boire son jus, miraculeusement sans en renverser... après la manière dont elle avait du jouer des pieds et des mains pour l'avoir, ça relevait presque du miracle !

    -En tout cas y a de l’ambiance... Même si je ne suis pas sur qu'elle me convienne ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sin'ka

avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Lun 22 Oct - 21:05

(Ludmi: Je n'y avait pas pensé en le créant mais maintenant que tu le dis X'D)

Sin'ka suivait Prune dans son délire.

- C'est qui Jean-Claaaauuude? C'est pété comme nom haaaahaaahaa!!!

Et tandis qu'elle chantait avec lui et d'autres soulard "Il est des nôtres", l'autre se cassait simplement la gueule, ce qui provoqua une hilarité générale, non pas moqueuse, non, du pur fou rire d'ivrogne! Sin entama un autre air, entraînant les autres et agitant l'index dans le rythme.

- In the old tiiiiiime ~ ♪ In the old tiiiiiiiiiiime ~ ♪ In the old time it was not...

Elle se leva brutalement en faisant tomber son tabouret.

- NOT A CRIME!!!

Et tandis qu'elle chantait un solo tout en mimant un violon fou et en tapant le rythme avec son pied, Pompoz se morfondait sur le comptoir. Pour soulager la note salé qui l'attendait, il avait décidé de ne boire qu'un verre de vodka. Un choix judicieux pour lui qui détestait la vodka. Au moins il n'aurait plus soif, et il serait dissuadé de prendre un autre verre.
Heureusement, il y avait la jeune fille qui avait enfin eu le droit à du jus d'ananas.

- Je crois que c'est vraiment pas ton jour de chance... tu crois que t'auras assez pour rassasier tous ces soiffards ?
- Bof... Bien au contraire, j'ai pas beaucoup de sous mais ce soir, faire la vaisselle c'est la meilleure chose qui puisse m'arriver.

Il semblait moins sarcastique qu'amusé... Comme si il se moquait de lui-même!

- En tout cas y a de l’ambiance... Même si je ne suis pas sur qu'elle me convienne.
- On est deux! Enfin je suis plutôt fêtard mais ce soir j'éviterai de me faire remarquer... Par contre j'ai pleins d'histoires à raconter! Ça te dis?

Pompoz semblait de meilleure humeur. Même la bousculade passagère de Sin'ka puis de plusieurs autres personnes qui faisaient la queue-leu-leu pour une raison qui leur échappait, ne suffit pas à effacer ce sourire enthousiaste et enthousiasmant! Cependant il finit par se retourner rapidement pour voir.

- Mais... Mais qu'est-ce qu'ils foutent?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theauvinaigre.blogspot.com
Prune Demorh
"Grabnd" chef
avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Lun 22 Oct - 21:20

Complètement saoul à terre, tentant de faire tenir son verre droit, le garçon chantait tout en se renversant sa vodka en pleine gueule:
- Et il a renversé sa ptite CULOOOOTTE, TRATRALALATRATRAAAA!

Et la tête finit littéralement dans la chope. Prune se mit sur le côté pour caresser le plancher.
- Oooooh bon chien, comme tu es doux et affectueux...
Il tendit son verre en avant.
- Ramène-moi de la boisson je t'en priiiie... ~ la la laaaaa hahahahaaaaaaaa...
Silence. Il leva son verre vers le ciel.
- HAHAHAHAHAHAHAHAHA!!! TATATATATATA!!
Verre qui vola en éclats plus loin. Il se releva, leva le bras, et...
- TOUS A LA GUNEEEIIIIIGE!

Et ouvrant la porte d'un seul coup, il fut rapidement suivi des autres qui se roulèrent dans la substance glaciale. Puis commença une magnifique bataille de boules de neige entre bourrés. Ca promettait d'être épique. Prune avança, fier de sa boule, pour se diriger vers un mec qu'il ne connaissait pas. Il couru au ralenti, le corps penché à 30° en avant, manquant de se ramasser la tête sur le sol, il s'écria d'un air victorieux "eeeet prend çaaa!" quand il écrasa la boule de neige dans le dos de son adversaire... de sa main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revesblancs.forumetoile.com
Ludmillo Novembre



Messages : 31
Date d'inscription : 01/07/2012
Age : 21
Localisation : Dans mon lit devant mon ordi

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Jeu 25 Oct - 20:37

- TOUS A LA GUNEEEIIIIIGE!

La vodka à la prune ouvrit la porte d'un seul coup et fut rapidement suivi par tous les autres clients fêtards. Au bruit qu'ils créaient à eux tous seuls, Ludmillo en déduis qu'ils faisaient une bataille de boules de neige. Il sourit à l'idée qu'au moins, ils ne feraient plus de dégâts à l'intérieur. Rassuré, il se détendit enfin depuis une bonne heure. Toutes cette bande d’énergumènes l'avait bien épuisée, lui qui n'avait pas l'habitude de courir de droite à gauche rapidement en faisant attention au moindre petit geste de travers. Serveur, c'est pas un boulot tous les jours facile.

-Bon, il va falloir tout nettoyer avant leur retour, soupira-t-il.

Alors qu'il nettoyait les tables, Ludmillo remarqua que la victime du jour était en train de parler à jus d'ananas. Il était évident que ce pauvre garçon n'aurait jamais de quoi tout remboursé et eu alors une petite idée. Il posa son chiffon sur la table et alla à leur rencontre. Il se racla discrètement la gorge et commença:

-Excusez-moi monsieur. Il vous arrive une mésaventure et j'en suis le premier désolé. Cependant vous imagez bien que, et bien, qu'il va falloir combler la note.

Il laissa un temps d'arrêt pour laisser le garçon réfléchir, avant de reprendre:

-Mais je comprends bien que ce n'est pas de votre faute donc je vais être assez clément. Comme vous le voyez, le bar est sens dessous-dessous alors la moindre aide est la bienvenue. C'est pourquoi je vous propose de nous aider à tout ranger et nettoyer pour annuler vos dettes! Ce ne sera que l'histoire d'aujourd'hui, après quoi vous serez tranquille!

Ludmillo marchandait tout en gardant un ton calme et compatissant pour garder le client en confiance. C'était en même temps normal pour le garçon qui devait injustement tout payer.

-Il va de soi que nous acceptons aujourd'hui n'importe quelle aide puisqu'en plus, elle vous permettrait de finir plus vite.

Cette dernière phrase était bien entendu adressée à jus d'ananas, si elle ne voulait pas rester toute seule de son côté alors que tout le monde est occupé à sa manière de son côté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yurel

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 23/07/2012

MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   Dim 11 Nov - 17:17


    - On est deux! Enfin je suis plutôt fêtard mais ce soir j'éviterai de me faire remarquer... Par contre j'ai pleins d'histoires à raconter! Ça te dis?
    - Owiii !


Yurel avais beau proclamer qu'elle n'étais pas si petite que cela, elle adorait les histoires, surtout quand elles étaient bien racontés. Mais l'étrange garçon sembla distrait...

    - Mais... Mais qu'est-ce qu'ils foutent?!
    - bah... ils dansent... C'aurait été avec plaisir mais la je suis trop fatiguée.


Comme pour ponctuer son propos, elle lâcha un grand bâillement, mettant sa main devant sa bouche. Elle regarda les fêtards sortir dans la neige pour entamer une joyeuse bataille de boules de neiges, et remarqua alors que le serveur approchais.

    - Excusez-moi monsieur. Il vous arrive une mésaventure et j'en suis le premier désolé. Cependant vous imagez bien que, et bien, qu'il va falloir combler la note. Mais je comprends bien que ce n'est pas de votre faute donc je vais être assez clément. Comme vous le voyez, le bar est sens dessous-dessous alors la moindre aide est la bienvenue. C'est pourquoi je vous propose de nous aider à tout ranger et nettoyer pour annuler vos dettes! Ce ne sera que l'histoire d'aujourd'hui, après quoi vous serez tranquille! Il va de soi que nous acceptons aujourd'hui n'importe quelle aide puisqu'en plus, elle vous permettrait de finir plus vite.


Cette dernière phrase lui était clairement destinée... Haussant les épaules, elle posa son verre sur le comptoir et sauta de sa chaise.

    - Moi je veux bien vous aider si vous me trouvez un coin ou squatter pour la nuit, j'aime pas dormir dans la neige...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Où la chaleur appelait à bras grands ouverts   

Revenir en haut Aller en bas
 
Où la chaleur appelait à bras grands ouverts
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Tatiana de Rosnay (elle s'appelait Sarah)
» [Collection] Les Grands romans populaires (Rouff)
» L'homme sans jambes, sans bras...
» [Périodique] Grands feuilletons du jeudi
» La montre des Grands Hommes [historique]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rêves blancs :: Le monde :: Balder-
Sauter vers: